À partir du Samedi 24 Avril 2021, l'Initiative Convergence et le Musée des beaux-arts de Montréal vous invitent à assister à cinq colloques Science-Art sur Zoom.

 

Un scientifique et un guide artistique bénévole du musée auront une conversation sur la perception visuelle et les beaux-arts inspirée par un pigment spécial représentant une couleur et un sujet. Les discussions porteront sur des sujets tels que la raison pour laquelle nous imaginons des formes dans les nuages ou quelle est la première chose que notre cerveau traite sur les images, ou encore comment la couleur peut être une construction socio-psychologique? Nous discuterons de la façon dont certains pigments dans les peintures peuvent être dangereux alors que d'autres nous permettent de révéler des choses invisibles dans le cerveau. Nous parlerons d'abstraction et de gestalt, de neurones et d'imagination.

 

Chaque expert s'exprimera pendant 20 minutes, suivi d'une conversation animée avec le public pendant 40 minutes. Il s'agit d'une conversation durant laquelle tout le monde peut participer, et nous attendons vos questions.

 
ParallelWorlds-vantablack-1080x1080.jpg
FR-noirvanta-oneline.png

Un Monde sans Couleurs

Troubles de Perception des Couleurs

Patrick Cavanagh

(Neuroscientifique)

& Marie-José Daoust

(Guide artistique bénévole du Musée des beaux-arts de Montréal)

24 Avril 2021

Samedi

5:30 PM EST

Durée: 1h 30m

Places Disponibles: 300

Description

Les artistes créent des impressions de profondeur et de lumière à partir de pigments sur une surface plane. Je décrirai comment ils capturent des scènes presque sans lumière - les scènes nocturnes - et comment les dessins au trait peuvent représenter les volumes et l'espace sans aucune sensation de lumière. Nous nous pencherons ensuite sur la notion des ombres, où l'absence de lumière permet de traduire la profondeur d'une scène. Je vous formerai également à la médecine légale de l'art - comment détecter les raccourcis que prennent les artistes, comme les ombres impossibles, qui enfreignent les règles de la physique afin d'obtenir une peinture plus efficace. Cela fonctionne parce que notre cerveau prend aussi ces raccourcis découverts par les artistes, de sorte que les infractions passent inaperçues. Je montrerai comment utiliser l'art pour faire de la "science par le regard", en déverrouillant les règles de base du cerveau visuel découvertes par les artistes.

À propos des orateurs

Patrick Cavanagh est chercheur principal au Glendon College et professeur chercheur au Dartmouth College. Il a obtenu un diplôme de premier cycle en Génie Électrique de l'Université McGill et un doctorat en Psychologie Cognitive de l'Université Carnegie-Mellon. Il a été professeur à l'Université de Montréal, à l'Université Harvard et à l'Université de Paris. Il étudie actuellement l'attention visuelle, les ombres et la façon dont nous localisons les choses. Il a également exploré la contribution de diverses caractéristiques telles que l'ombre, la couleur et la texture aux représentations dans l'art, et comment l'utilisation de ces caractéristiques par les artistes permet de comprendre le fonctionnement du cerveau. Il a publié plus de 290 articles et chapitres de livres et un livre sur les ombres. Il est titulaire d'un doctorat honorifique de l'Université de Montréal et est membre de la Société Royale du Canada.

 

Marie-José Daoust née à Montréal (Québec), elle a suivi une formation en Philosophie à l'Université de Montréal, à McGill et à l'Université de Californie à Berkeley, avec des intérêts particuliers pour la logique, la philosophie des sciences et le rôle de la philosophie dans la société en général. Elle a commencé à enseigner la philosophie à Montréal, au Collège Ahuntsic, en 1967, année où les cégeps ont vu le jour au Québec: il s'agissait d'initier une approche modernisée de la philosophie pour tous, et pas seulement pour ceux qui allaient en faire carrière. Travailleur d'équipe, elle expérimente des approches pédagogiques variées. Au fil des ans, elle a siégé à deux reprises à la direction du département et à de nombreux comités. Sous la direction de Laurent-Michel Vacher, elle a collaboré avec Jean-Claude Martin à la publication de Débats philosophiques.  Une initiation (Liber, Montréal, 2002). Après 36 ans d'enseignement, elle prend sa retraite en 2003... pour se recycler bientôt en guide bénévole: elle a été formée à cette fonction au Musée des beaux-arts de Montréal, où elle est guide depuis 2007 dans toutes les collections du musée et pour des publics diversifiés, individuels et collectifs, parmi lesquels des personnes malvoyantes. Elle trouve très nourrissante la manière dont l'art remet en question les présupposés culturels.

Des oeuvres d'art présentée:

Charlie Alakkariallak Inukpuk - Sans titre (Tête d'une Femme Inuite avec Deux Tresses) (1941)
Parr - Les Miens (1961)

Helen Galloway McNicoll - Sous l'Ombre de la Tente (1914)

Henri Le Sidaner - Maison Blanches (1923)

 
ParallelWorlds-crimson-1080x1080.jpg
Crimson-oneline.png

La Couleur de la Passion

La Couleur, une Construction Sociale

Dwaynica Greaves

(Neuro-esthéticienne)

& Louise Gauvreau

(Guide artistique bénévole du Musée des beaux-arts de Montréal)

15 Mai 2021

Samedi

1:00 PM EST

 

Durée: 1h 30m

Places Disponibles: 300

Description

L'importance de la couleur est omniprésente dans la société, des couleurs méticuleusement choisies pour les drapeaux des pays aux vêtements que nous portons dans notre vie quotidienne. La couleur comporte de nombreuses connotations que nous utilisons pour comprendre notre monde. Les préférences en matière de couleurs peuvent être observées individuellement et collectivement et diffèrent selon les cultures. La question que se posent les spécialistes de l'esthétique est la suivante: pourquoi? Dans cet exposé, la neuro-esthéticienne Dwaynica Greaves aborde les théories de la couleur au sein de la science esthétique afin de comprendre les approches adoptées pour découvrir pourquoi nous avons des préférences en matière de couleur et comment elles façonnent notre monde social.

À propos des orateurs

Dwaynica Greaves est une neuro-esthéticienne qui étudie les effets sociocognitifs des arts du spectacle sur le public et les artistes. Elle a obtenu une licence en psychologie à la City University of London - projet de recherche intitulé "The Effects of Mood Induction on Emotional Perception of Movement Stimuli" (Les effets de l'induction de l'humeur sur la perception émotionnelle des stimuli de mouvement) et a fait partie de la première cohorte d'étudiants du programme MSc Psychology of the Arts, Neuroaesthetics and Creativity à Goldsmiths, University of London - projet de recherche intitulé "Deconstructing the Dream : The Effects of Audience Participation on Audience Engagement in Theatrical Performances" (Déconstruire le rêve : les effets de la participation du public sur l'engagement du public dans les représentations théâtrales). Elle est actuellement inscrite à l'Université College de Londres pour étudier la neuroscience cognitive dans le cadre d'un projet de recherche intitulé "Investigating the Impact of Theatre on Social Cognition and Engagement" (Étude de l'impact du théâtre sur la cognition et l'engagement sociaux). La nature interdisciplinaire de Dwaynica est non seulement évidente dans le milieu universitaire, mais elle se reflète également dans ses activités artistiques et professionnelles.

 

Louise Gauvreau. Je suis ravie de faire partie de cette "Expérience des Mondes Parallèles", car elle reflète l'impact considérable de l'art et de la couleur sur notre cerveau. En ces temps incertains, nous découvrons à quel point l'art et la culture peuvent être importants et apaisants. Et je me sens privilégiée de participer à cet effort.  

Ma formation est en Éducation avec une majeure en Éducation physique à l’Université McGill. J’ai également reçu une formation pratique en radio et télévision, ce qui m’a menée à devenir animatrice de diverses émissions. Ce vaste domaine de la communication m’a ouvert un monde de possibilités. J’ai développé des habiletés en tant que stratège en communication que j’ai poursuivies en œuvrant en France et en Tanzanie où j’ai mis sur pied une fondation humanitaire Karibusana.com. Mes récentes fonctions de guide au Musée des beaux-arts de Montréal me permettent de mettre à contribution ma formation en éducation, mon désir de communiquer et ma passion pour les arts.      

 

Même sans l’aisance de mes frère et parents en art visuel, j’éprouve un plaisir fou à regarder l’art visuel. J'ai toujours aimé la couleur, en particulier le rouge. En tant qu’animatrice à la radio et à la télévision, j'ai associé le rouge à la détermination et à l'action. De quelle façon cette couleur vous parle-t-elle?

Des oeuvres d'art présentée:

Maurice Cullen – Quebec de Lévis (1904)

Fritz Bradtner – La Tempête (1896)

Helen Galloway McNicoll - Sous l'Ombre de la Tente (1914)

 
ParallelWorlds-uraniumyellow-1080x1080.j
FR-jauneuranium-oneline.png

Empoisonné par la Couleur

Neurotoxicité et Colorants

Oskar Gonzalez Mendia

(Chimiste)

& Christiane Hudon

(Guide artistique bénévole du Musée des beaux-arts de Montréal)

19 Juin 2021

Samedi

1:00 PM EST

 

Durée: 1h 30m

Places Disponibles: 300

Description

Vous n'incluriez probablement pas le métier d'artiste parmi les emplois à haut risque. Pourtant, c'était le cas autrefois. Du moins si l'on observe de près la palette des peintres: blanc de plomb, vermillon, vert de Scheele, jaune de chrome, jaune de Naples et bien d'autres. Ces pigments contiennent des éléments toxiques tels que le plomb, le chrome, l'arsenic, le mercure ou l'antimoine qui peuvent provoquer des maladies graves.

Dans cet exposé, nous explorerons la palette des maîtres anciens tels que le Titien, le Greco ou Vermeer. Nous apprendrons également quelle est la composition chimique des pigments toxiques utilisés pour créer certaines des peintures les plus célèbres au monde: Tournesols, Fille à la boucle d'oreille en perle, Le Cri... Des chefs-d'œuvre de l'histoire de l'art qui sont également intéressants d'un point de vue toxicologique. Dans cet aspect, nous verrons certains des cas d'empoisonnement les plus pertinents qui pourraient être attribués aux matériaux artistiques, y compris ceux de Van Gogh et de Goya.

À propos des orateurs

Oskar González Mendia. J'ai obtenu mon doctorat en Chimie Analytique à l'Université du Pays Basque (UPV/EHU) en 2011. Après un postdoc à l'Université de Leiden, je suis revenu à l'UPV/EHU où j'enseigne dans les facultés des Sciences et Technologies et des Beaux-Arts depuis 2015.

Mes recherches portent sur l'analyse des médicaments et la métabolomique et mes domaines d'expertise incluent la chromatographie liquide et la spectrométrie de masse. J'ai publié 20 articles du JCR, participé à 13 projets de R&D et supervisé trois thèses de doctorat.

Outre mes projets de recherche, je participe également à des activités de vulgarisation scientifique dans le cadre desquelles je mets en relation la Chimie et les Arts. J’estime que nous devons chercher à établir des liens entre ces deux domaines de connaissance. C’est pourquoi, j'écris régulièrement des articles de vulgarisation scientifique, je collabore avec plusieurs stations de radio et j'ai publié un livre intitulé "Por qué los girasoles se marchitan".

 

Site Web Personnel / ResearcherID: G-7649-2015

Christiane Hudon a obtenu un doctorat en Océanographie Biologique (Université Laval, Québec) en 1983, au début d'une carrière de 35 ans en recherche scientifique pour le gouvernement canadien. Avec le ministère des Pêches et des Océans, elle a localisé les aires de croissance des homards juvéniles dans la région de l'Atlantique, étudié la distribution des poissons et des crevettes dans le détroit d'Hudson et documenté les migrations saisonnières de la morue et de l'omble chevalier le long des côtes de la baie d'Hudson et de la baie James.

En 1993, elle a déménagé de Halifax à Montréal pour se joindre à Environnement et Changement Climatique Canada (ECCC), où elle a effectué des recherches sur les impacts cumulatifs des activités humaines (pollution, dragage, réglementation, changement climatique) sur les écosystèmes aquatiques. Elle a utilisé des algues, des cyanobactéries et des milieux humides pour documenter les changements de la santé environnementale du fleuve Saint-Laurent, des Grands Lacs laurentiens et du lac Winnipeg.

Bien que Christiane ait officiellement pris sa retraite en 2018, elle demeure conseillère principale au ECCC en tant que scientifique émérite et supervise toujours des étudiants au doctorat (Université de Montréal). En tant que guide bénévole au MMFA, Christiane découvre désormais de nouvelles idées issues du monde fascinant des arts visuels. À la fin de la pandémie, elle espère reprendre de joyeuses réunions avec sa famille et ses amis et renouer avec le théâtre vivant, les concerts et les voyages à travers le monde.

 

https://www.researchgate.net/profile/Christiane-Hudon

Des oeuvres d'art présentée:

Jean-Baptiste-Camille Corot - Ville d'Avray - Le Pêcheur Près de l’Écluse (1852)

Ferdinand Hodler - Hallebardier (1895)

Francesco Guardi - Tempête en Mer (1765)

 
ParallelWorlds-ylnmn blue-1080x1080.jpg
FR-bleu-oneline.png

Images dans les Nuages

(Pareidolia)

Karim Jerbi

(Neuroscientifique cognitif)

& Sylvie Douyon

(Guide artistique bénévole du Musée des beaux-arts de Montréal)

16 Julliet 2021

Vendredi

5:30PM EST

 

Durée: 1h 30m

Places disponibles: 300

Description

Dans YInMn Blue, nous allons aborder la paréidolie. La paréidolie est l'intégration de stimuli ambigus dans des représentations significatives, comme lorsque vous regardez un nuage sans forme particulière et que votre cerveau en extrait des formes. La paréidolie est liée à la créativité. Nous examinerons la perception visuelle et superstitieuse/divergente, l'abstraction et la Gestalt, ainsi que les liens de ces phénomènes avec la créativité et la couleur dans le cerveau.

À propos des orateurs

Karim Jerbi est professeur au département de Psychologie à l’Université de Montréal. Il détient la Chaire de Recherche du Canada en Neurosciences Computationnelles et Neuro-imagerie Cognitive et dirige le Centre UNIQUE (Union Neurosciences et Intelligence Artificielle - Québec). Il est titulaire d’un doctorat (PhD) en Neurosciences Cognitives et Imagerie Cérébrale de l’Université Paris VI et d’un diplôme d’ingénieur en génie biomédical de l’Université de Karlsruhe (Allemagne). Son programme de recherche se situe au croisement entre les neurosciences cognitives, computationnelles et cliniques. Le double objectif des travaux de son laboratoire est de (1) élucider le rôle des oscillations cérébrales et la communication cérébrale dans divers processus cognitifs chez le sujet en santé et (2) d’étudier l’altération de cette communication chez des personnes qui souffrent de troubles psychiatriques et neurologiques. La recherche interdisciplinaire menée dans son laboratoire repose sur l’utilisation de la Magnétoencéphalographie (MEG) et de l’Electroencéphalographie (EEG), ainsi que de méthodes avancées en traitement du signal et en apprentissage automatique. Plusieurs projets en cours dans son laboratoire s’intéressent à la caractérisation de la dynamique des réseaux pendant différents états de conscience (ex. éveil, sommeil, rêve, anesthésie, méditation, état psychédélique etc.). Dr Jerbi est par ailleurs particulièrement intéressé par la convergence entre les neurosciences, la créativité et l’art. Il est impliqué dans divers projets qui utilisent des techniques de sonfication pour convertir les signaux neuronaux en enxpériences audio-visuelles (ex. Casino Neuronale / The CoCo Brain Channel, etc.)

Twitter : @karimjerbineuro 

Web : www.karimjerbi.com 

Centre UNIQUE : www.unique.quebec 

Casino Neuronale : https://soundcloud.com/casino-neuronale

 

Sylvie Douyon a fait ses études de médecine à l'Université de Montréal, sa résidence en obstétrique et en gynécologie à l'Université de Montréal eta reçu une bourse d’un an en obstétrique à haut risque à l'Université Southern California à Los Angeles. Elle a ensuite exercé pendant plus de quatorze ans à l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. En 2003, elle a obtenu une maîtrise en Administration des Affaires à HEC Montréal et a travaillé dans différents hôpitaux en tant qu'administratrice de la santé. Elle a pris sa retraite durant l'été 2019 et, en septembre de la même année, elle a commencé une formation avec le Musée des Beaux-Arts de Montréal et l'Université Concordia pour devenir guide bénévole.

Elle aime les arts visuels et est elle-même une artiste amateur travaillant avec des acryliques, des aquarelles et du papier de soie. Elle adore voyager et elle s'assure de visiter les musées partout où elle va. Ellea particulièrement apprécié le musée Mori à Tokyo, le musée de Shanghai et bien sûr le musée d'Orsay et le Louvre. Elle pense que l'art a un rôle apaisant important à jouer en ces temps tumultueux.

Des oeuvres d'art présentée:

Fritz Bradtner - La Tempête (1896) 

Fritz Brandtner – Sans titre (Abstraction) (1968)

Juaran (Rodolphe de Repentigny) – Équilibre (1953)

George Arluk – Sans titre (Chaman) (1990)

 
ParallelWorlds-alexa488-1080x1080.jpg
Alexa488-oneline.png

Un Fluorescent Fantôme

(L'Utilisation de Molécules Fluorescentes en Neuroscience)

Melina Jaramillo Garcia

(Coordonnatrice de la plateforme du Centre de Recherche Douglas en Microscopie Moléculaire et Cellulaire)

& Madeleine Colaco

(Guide artistique bénévole du Musée des beaux-arts de Montréal)

13 Août 2021

Vendredi

5:30 PM EST

Durée: 2 heures

Places disponibles: 300

Description

Dans Alexa488, nous examinerons comment la microscopie à fluorescence a été utilisée pour trouver des marqueurs de maladies neurodégénératives. Pour les experts en art, nous nous concentrerons ici sur les techniques, et l'exploration de nouvelles idées de peinture qui ont repoussé la perception et le champ.

À propos des orateurs

Melina Jaramillo Garcia est une scientifique en imagerie au Centre de recherche de l'Hôpital Douglas (CRHD) où elle gère la plateforme de microscopie moléculaire et cellulaire (MCMP). Melina a terminé ses études supérieures à l'Université Concordia où elle a utilisé des techniques de microscopie avancées pour étudier la division cellulaire. Avant d'obtenir son poste au CRHD, elle a géré la plateforme de microscopie du département de Biologie à l’Université Concordia. Sous sa supervision, les neuroscientifiques apprennent à utiliser des techniques de microscopie avancées telles que l'épifluorescence, l'imagerie confocale à balayage laser et l'imagerie multiphotonique, afin de capturer des images étonnantes qui appuient leurs recherches. Elle s'intéresse particulièrement à la communication scientifique et à l'utilisation des images de microscopie pour promouvoir le dialogue entre les chercheurs et le public. Dans le passé, Melina a organisé des concours d'images et des expositions pour que ses utilisateurs puissent promouvoir leur travail. Parmi les projets à venir figure une collaboration entre le MCMP et l'Initiative Convergence, dans le cadre de laquelle un artiste et un neuroscientifique seront associés pour créer des œuvres de sci-art à l'aide de techniques de microscopie. Ces œuvres visent à mettre en lumière les recherches révolutionnaires et vitales sur la santé mentale menées au Centre de Recherche en Santé Mentale.

 

Madeleine Colaco. Je suis guide bénévole au Musée des Beaux-Arts de Montréal depuis 2018. Pour moi, l'un des aspects les plus agréables de guide est la variété dans les conversations que l'art suscite et le pont qu'il offre pour rassembler différents points de vue. En tant que professionnel du marketing et de la collecte de fonds, j'ai bénéficié de l'enrichissement qui se produit lorsque des chemins en surface sans rapport convergent.  Après avoir obtenu un MBA de l'Université McGill, j'ai travaillé dans le marketing pour de grandes entreprises de biens de consommation à Montréal et à Londres.  Un emploi de gestion des commandites pour la marque de bière Heineken m'a permis d'évaluer les commandites à l'Agence spatiale canadienne.  Cela m'a conduit à un rôle dans la collecte de fonds et le parrainage au Centre Hospitalier Universitaire CHU Sainte Justine.  Je suis ravie de faire partie de l'initiative "Mondes Parallèles" où les connaissances actuelles sur la couleur et la perception visuelle sont explorées par le biais de discussions entre les communautés scientifiques et artistiques ainsi que le grand public.

Des oeuvres d'art présentée:

Prudence Heward – Rosaire (1935)

Claude Tousignant – 5-78-102 (1978)

Parr – Les Miens (1961)

Retour en haut